Malgré la situation mondiale, mon travail m’aura permis en décembre 2020 de profiter d’un séjour dans le Canton des Grisons, en Suisse. C’est dans ces moments là que l’on apprécie la mobilité constante de son bureau, et sa localisation en extérieur.

Au programme de ce séjour : trois jours de shooting pour la filiale helvète du groupe Tetley. Je réalise pour eux les photos outdoor servant à leur communication, et il fallait donc réaliser le contenu hivernal. J’ai opté pour le canton des Grisons, ou Graübunden. J’en avais en effet repéré des photos enneigées assez incroyables, l’endroit était prometteur.


Jour 1 – Départ pour le séjour dans le Canton des Grisons et arrivée à Schmitten

C’est plus précisément du côté de Schmitten que je me suis dirigée. Le premier jour du séjour aura été une journée trajet, puisque 6h de route me séparaient de ma destination. Dès mon arrivée, j’ai commencé à profiter du paysage incroyablement photogénique, accueillie par un crépuscule bleu. L’instant était très poétique, présageant agréablement de la suite.

séjour dans le graubunden

En voyant cela, les couleurs, le village isolé dans le creux de hautes montagnes, je me doutais déjà que la pollution visuelle devait être bien faible. La nuit promettait d’être étoilée. L’endroit ne m’aura pas donné tort ! J’ai eu la chance de conclure ce premier jour avec de magnifiques photos de ciel piqueté d’étoiles.

séjour dans le graubunden

Jour 2 – Le Viaduc de Landwasser

Pour le second jour, l’objectif était de photographier un des éléments du patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit du viaduc de Landwasser, sur lequel passe le Bernina Express. Plusieurs points de vue permettent d’observer le passage du train sur le viaduc. Un au nord, un au sud, et un en bas. C’est sur le point d’observation nord que ma préférence s’est portée (après les avoir tous essayés, évidemment). En effet, ce point permet d’avoir une vue incroyable sur le train sortant de la montagne.

viaduc de landwasser

Néanmoins, le point d’observation inférieur reste impressionnant, car permettant de vraiment appréhender la hauteur du viaduc.

séjour dans le graubunden

D’un point de vue pratique, une journée entière est nécessaire si l’on veut vraiment profiter. Et surtout, si l’on veut photographier le train et le viaduc. En effet, il ne passe que deux trains par heure. Chacun passe à environ 15mn d’intervalle, et le passage du train dure environ 2mn. Le créneau pour les photos est donc serré, très serré.

Je voulais absolument observer chacun des points de vue pour avoir le choix dans mes photos. J’ai également fait des arrêts à des endroits n’étant pas listés en point de vue. L’intérêt de ces points : une autre observation des rails. C’est donc au final une session shooting ininterrompue de 9h à 16h qui aura été consacrée à ce viaduc.

Autre point pratique si, comme moi, vous choisissez de vous rendre là bas en hiver. Il est impératif de s’habiller TRES chaudement pour survivre aux temps d’attente entre les trains.

Le résultat de la journée en photos :


Jour 3 – Lac de Palpuogna, Albulapass et Latsch

Pour le troisième jour, mon objectif était le lac de Palpuoagna, puis l’Albulapass et ses impressionnantes montagnes. Le départ de cet itinéraire se situe à Bergun. La ville a pour particularité de n’être accessible qu’en train l’hiver. J’ai donc pu profiter d’une virée dans le Bernina Express ! Le fameux train que j’avais observé la veille sur le viaduc !

Je ne conseille pas le lac en hiver. En effet, il entièrement gelé et recouvert de neige, et très peu touché par le soleil. En bref : très très froid, une luminosité compliquée, et un lac dur à deviner.

Les photo réalisées au lac pour Tetley :

Le plus grand intérêt de la sortie s’est révélé en montant ensuite au dessus du lac, en direction du col. Le soleil tape ici franchement les montagnes, et les pics blancs, imposants, très resserrés, sont impressionnants. En revanche, je n’ai finalement pas poussé jusqu’au col, inquiète du risque d’avalanche.

La sortie est faisable facilement en raquettes, et assez courte car on est au final vite en altitude depuis Bergun.

Le rendu photo de cette seconde journée :

Comme j’avais encore un peu de temps avant la fin de journée, j’ai décidé d’aller me promener du côté du village de Latsch avant de rentrer. Il n’y a honnêtement absolument rien à Latsch. Si ce n’est l’intérêt photogénique de ce petit village totalement perché à flan de montagne !


Jour 4 – Caumasee et retour

Pour le quatrième jour et la fin de ce séjour dans le Canton des Grisons, j’ai décidé de d’abord faire un crochet par le lac de Cauma (Caumasee) avant de rentrer. Et je n’ai pas regretté ! Situé en contrebas d’une station de ski, le lac est isolé dans la forêt. (Même si un ascenseur permet d’y descendre depuis la station). L’eau, en hiver, est bleue de glace et reflète les sapins et le ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *